Comment le design-thinking peut booster le DevOps

Les équipes DevOps peuvent se concentrer principalement sur la vitesse. Mais la rapidité à elle seule n’améliore pas l’expérience client – c’est à ce moment que la réflexion sur le design intervient.

Pourquoi le design-thinking a-t-il émergé en complément des approches DevOps en IT ?

C’est un ajustement logique. En gros, DevOps prends le relais la ou le design-thinking s’arrête. «Il existe un lien naturel entre DevOps et le design-thinking», déclare Zak Islam, responsable de l’ingénierie de la plateforme Jira d’ Atlassian . «Le framework design-thinking incite les ingénieurs à commencer par une approche orientée client, et DevOps se concentre sur la fourniture de la meilleure expérience client.»

Les organisations informatiques qui ont adopté DevOps éliminent les barrières entre les équipes de développement logiciel et les équipes d’exploitation (responsables des environnements de production), augmentant ainsi la rapidité de déploiement. Cela est essentiel dans un environnement commercial et technologique en rapide évolution, dans lequel la prestation de services informatiques a un impact direct sur la compétitivité et les performances de l’entreprise.

Cependant, une vitesse accrue à elle seule ne garantit pas que ce qui est en train d’être déployé sera accepté par les utilisateurs. Une approche design-thinking permet de renforcer la vision « user centric » dans l’environnement DevOps et augmente les chances que l’IT réponde aux besoins des utilisateurs. Cela permet également de s’assurer que les commentaires des utilisateurs font partie des processus du développement continu et des processus de déploiement.

Le design-thinking permet également de s’assurer que les commentaires des utilisateurs font partie des processus de développement en cours.

Lorsqu’elles sont combinées, les deux méthodes encouragent le développement rapide de systèmes réfléchis centrés sur l’utilisateur – et l’amélioration continue. « L’objectif du design-thinking est de produire de meilleurs conceptions par un processus itératif intentionnel », explique Todd Loeppke, architecte CTO principal chez Sungard Availability Services . « Sachant que l’objectif principal de DevOps est d’accroître la vitesse de commercialisation des services tout en maintenant une qualité de produit de haut niveau ».

Comment le design-thinking aide la résolution de problèmes de DevOps

Par exemple, si une organisation informatique se heurte à des incidents de production lors de modifications de code, le design-thinking inciterait l’équipe de DevOps à explorer le problème d’un point de vue centré sur l’utilisateur plutôt que par le biais de solutions technologiques, pour ensuite essayer de trouver la meilleure correction.

«Le design-thinking vous pousse à commencer par le client puis à travailler dans le sens inverse», explique Islam. «Souvent, nous pouvons tomber dans le piège de plonger directement dans une solution sans comprendre le problème en profondeur. Cela peut parfois conduire à apporter une solution à un problème que les clients n’avaient pas. Le design-thinking est une excellente fonction qui oblige à commencer par le client puis à revenir en arrière pour trouver une solution. ”

Pour ceux qui adoptent une approche en cinq phases pour la conception, le processus de résolution du problème des incidents de production ressemblerait à ceci:

Empathie. Le service informatique s’efforce de développer une compréhension profonde et significative de la manière dont un utilisateur ou un client interagit avec le système et les processus associés.

Définition. Le service informatique considère l’expérience utilisateur dans le contexte du problème à résoudre pour orienter l’équipe de DevOps vers une solution la plus rapide pour les clients.

Idéation. Le service informatique propose une solution possible: implémenter automatiquement des annulations de déploiements basées sur la détection des anomalies et créer des alarmes pour les métriques clés identifiant une régression dans l’expérience utilisateur (par exemple, augmentation de la latence des réponses) ou des métriques manquantes.

Prototypage. Le service informatique explore ce qui se produit lorsqu’il déclenche manuellement des alarmes pour déclencher une restauration automatique.

Tests. Le service informatique implémente ensuite une restauration automatisée en production et affine les métriques appropriées qui amélioreront l’expérience client au fil du temps.

Pourquoi l’empathie peut changer la donne dans DevOps

Les phases de conception, d’idéation, de prototype et de test peuvent toutes se dérouler dans un pipeline automatisé DevOps. Cependant, c’est l’étape de l’empathie qui change vraiment la donne en combinant la conception avec DevOps. «Il est tentant de se plonger dans la phase de prototypage et de test avant de faire preuve d’empathie envers le client», déclare Islam. « C’est la phase la plus cruciale du cadre de conception. »

Une approche design-thinking peut également augmenter l’empathie au sein des équipes DevOps. Les personnes dans les opérations qui adoptent une approche design-thinking examineront ce que les développeurs tentent de faire, comment ils abordent leur travail et ce dont ils ont besoin pour faire leur travail plus efficacement.

Dans le même temps, les développeurs peuvent réfléchir aux besoins de leurs homologues en matière d’infrastructure, aux raisons qui rendent leur vie plus difficile et comment un changement du code pourra impacter les opérations. «L’empathie et la compréhension sont nécessaires tant du côté du développement que des opérations afin de pouvoir traiter à la fois la vitesse de développement et de déploiement, tout en assurant la stabilité et une exploitation à grande échelle», explique Loeppke.

Source originale (Anglais): https://enterprisersproject.com/article/2019/3/how-design-thinking-can-supercharge-devops-work

Traduit par P.Montier